Developpez.com - SGBD & SQL
X

Choisissez d'abord la catégorieensuite la rubrique :


Installation sur Mandrake 9.2 et Red Hat 9

Date de publication : 21/05/2004

Par Denisys
 

Installation Oracle : Installation sur Mandrake 9.2 et Red Hat 9

Retour à l'acceuil Oracle


Avant propos
1. Matériel
2. Logiciel
3. Pré-requis dans linux
3.1. Les partitions
3.2. Pendant l'installation de Linux
3.3. Installation des paquetages manquant
3.4. Paramètre système
a. Les sémaphores
b. Les limites utilisateur
c. Les répertoires
d. Les utilisateurs et groupes
e. Le profil utilisateur
4. Décompression et extraction de oracle 10g
5. Configuration de l’installeur oracle
Installation d'Oracle Database 10g
7. Déroulement de l'installation
8. Félicitation !
Remerciements


Avant propos

Le choix du type d’installation des distributions Red Hat 9 et Mandrake 9.2 est déterminant. La majeurs partie des packages prérequis pour l’installation de Oracle 10g sont installés dés le départ. Pour exemple, avec la distribution de Red Hat 9, je n’ai eu que 1 package supplémentaire a installer. Pour les deux distributions j’ai choisis le type d’installation avec options de développement


1. Matériel

Configuration minimum conseillée:
• Processeur : Minimum PIII 800 Mhz (P4 ou Athlon 1 Ghz conseillé)
• 512 Mo de RAM physique
• 20 Go de disque dur

Configuration utilisée :
• Processeur : P4 2,60 GHz
• 2 Go de RAM
• 20 Go de disque dur


2. Logiciel

Vous devez avoir au moins 3 CD-ROM des distributions Red Hat 9 et Mandrake 9.2.
Le téléchargement de oracle 10g ce fais après enregistrement a l’adresse suivant : http://otn.oracle.com/software/index.html. Vous devez avoir un compte enregistrer mais l'opération est totalement gratuite et libre.
Pour installer Oracle 10g vous devez télécharger le fichier ship.db.cpio.gz.


3. Pré-requis dans linux


3.1. Les partitions

Pour Oracle 10g il faudra au minimum :
• Swap : 1 GB d'espace d'échange (ou deux fois la taille de RAM)
Sur des systèmes avec 2 GB ou plus de RAM, l'espace d'échange peut être entre une et deux fois la taille de RAM
• temp : 400 MO d'espace disque dans le répertoire /tmp
• oracle : Entre 0.5 GB et 3 GB d'espace disque pour le logiciel Oracle, selon le type d'installation et plate-forme
• data : 1.2 GB d'espace disque pour une base de données pré configuré qui emploie le stockage de système de fichiers


3.2. Pendant l'installation de Linux

Red Hat 9 : Au cours de l'installation lorsque la fenêtre : Choisir le type d’installation apparaît cochez Poste de travail
Cette option installe un environnement de bureau graphique comprenant des outils pour le développement et l’administration de système.
Mandrake 9.2 :
Au cours de l'installation lorsque la fenêtre : selection des groupes de paquetages apparaît, cochez l’option Développement.

La liste des paquetages à installer est la suivante :

RedHat 9 N° CD-Rom Mandrake 9.2 N° CD-Rom
binutils-2.13.90.0.18-9 1 binutils-2.14.90.0.5-2mdk 1
compat-db-3.3.11-4 2    
compat-gcc-7.3-2.96.118 1 gcc-c++-3.3.1-2mdk 2
compat-gcc-c++-7.3-2.96.118 1    
compat-libstdc++-7.3-2.96.118 1 libstdc++5-3.3.1-2mdk 1
compat-libstdc++-devel-7.3-2.96.118 1 libstdc++5-devel-3.3.1-2mdk 1
gcc-3.2.2-5 1 gcc-3.3..1-2mdk 1
make-3.79.1-17 1 make-3.80-5mdk 1
openmotif-2.2.2-14 1 open-1.4-14mdk 1
Pour vérifier la présence des package pré-requis sur votre distribution linux, dans une fenêtre de terminal lancer la commande rpm –q
Par exemple pour vérifier l'installation de make :

rpm –q make
Notez la version de votre package cela sera fort utile par la suite.


3.3. Installation des paquetages manquant

Pour installer les packages manquant lancer la commande :

rpm -Uvh --force <nom du package> Ex : rpm -Uvh --force compat-db-3.3.11-4.rpm
Si vous ne parvenez pas a installer les packages manquant a partir du CD-ROM, copier les packages dans un répertoire de votre disque dur, rendez le accessible a toutes opérations (par la commande chmod) puis relancez la commande rpm.

Si vous n’obtenez pas de résultats avec les options rpm -Uvh --force , en dernier recours , utilisez l’option -if.

3.4. Paramètre système


a. Les sémaphores

ouvrez le fichier /etc/sysctl.conf avec un éditeur de texte et ajoutez ou modifier les paramètres comme suit :

kernel.shmmax = 536870912 kernel.shmmni = 4096 kernel.shmall = 2097152 kernel.sem = 250 32000 100 128 fs.file-max = 65536 net.ipv4.ip_local_port_range = 1024 65000

b. Les limites utilisateur

ouvrez le fichier /etc/security/limits.conf avec un éditeur de texte et ajoutez ou modifier les paramètres comme suit :

oracle soft nofile 65536 oracle hard nofile 65536 oracle soft nproc 16384 oracle hard nproc 16384
redémarrer votre système après avoir opéré ces changements pour qu’ils deviennent permanent.


c. Les répertoires

Créez les répertoires product et oraInventory pour respectivement les composants Oracle et les informations concernant l'installation
Dans notre exemple nous installons Oracle dans le répertoire /u01/app/oracle.

mkdir -p /u01/app/oracle/product mkdir -p /u01/app/oracle/oraInventory chmod 777 /u01/app/oracle/product chmod 777 /u01/app/oracle/oraInventory
L'option -p de mkdir permet de créer les répertoires parents de product et oraInventory s'ils n'existent pas.

d. Les utilisateurs et groupes

Créez les groupes "dba" pour les droits sur "SYSDBA" pour gérer le SGBDR, "oper" pour les droits sur "SYSOPER" pour le démarrage et l'arrête du SGBDR et enfin "oinstall" pour les droits sur "oraInventory" pour accéder au répertoire de l'inventaire de l’installation d’oracle.

groupadd dba groupadd oinstall groupadd oper
Créez l’utilisateur "oracle". Cet utilisateur aura des droits limités mais suffisant pour installer, lancer, arrêter et gérer oracle 10g.
Le répertoire /u01/app/oracle/product sera son répertoire personnel et un shell de connexion bash lui sera attribué.

useradd -d /u01/app/oracle/product -g oinstall -G dba,oper /bin/bash oracle<br/> passwd oracle
Attribuer la propriété des répertoires oracle, product et oraInventory à l’utilisateur oracle.

chown -R oracle.dba /u01/app/oracle chown -R oracle.oinstall /u01/app/oracle/product chown -R oracle.oinstall /u01/app/oracle/oraInventory

e. Le profil utilisateur

Modifier ou créer le fichier ~/.bash_profile de l’utilisateur oracle

# .bash_profile # Get the aliases and functions if [ -f ~/.bashrc ]; then . ~/.bashrc fi # User specific environment and startup programs PATH=$PATH:$HOME/bin export PATH umask 022 export LD_ASSUME_KERNEL=2.2.5 export ORACLE_BASE=/u01/app/oracle export ORACLE_HOME=/u01/app/oracle/product export ORACLE_TERM=xterm export ORACLE_SID=ORTD export PATH=$PATH:$ORACLE_HOME/bin CLASSPATH=${ORACLE_HOME}/jre/1.4.2/bin:${ORACLE_HOME}/jlib:${ORACLE_HOME}/rdbms/jlib export CLASSPATH=${CLASSPATH}:${ORACLE_HOME}/network/jlib export CLASSPATH=${CLASSPATH}:${JAVA_HOME}/lib/lclasses12.zip export NLS_LANG=french_france.WE8ISO8859P15 if [ "${LD_LIBRARY_PATH:-}" == "" ]; then LD_LIBRARY_PATH=${ORACLE_HOME}/lib:${ORACLE_HOME}/jdk/jre/lib/i386 LD_LIBRARY_PATH=${LD_LIBRARY_PATH}:${ORACLE_HOME}/jdk/jre/lib/i386/server LD_LIBRARY_PATH=${LD_LIBRARY_PATH}:/usr/lib:/usr/local/lib else LD_LIBRARY_PATH=${ORACLE_HOME}/lib:${LD_LIBRARY_PATH} LD_LIBRARY_PATH=${LD_LIBRARY_PATH}:${ORACLE_HOME}/jdk/jre/lib/i386 LD_LIBRARY_PATH=${LD_LIBRARY_PATH}:${ORACLE_HOME}/jdk/jre/lib/i386/server fi export LD_LIBRARY_PATH

4. Décompression et extraction de oracle 10g

Après avoir téléchargé oracle 10g et copié dans un répertoire sur votre disque dur le fichier compressé, décompressez ce fichier avec la commande gunzip dans une fenêtre de console et extrayez le fichier ainsi décompressé.

gunzip ship.db.cpio.gz cpio -idcmv < ship.db.cpio

5. Configuration de l’installeur oracle

Il faut maintenant modifier les fichiers de paramètre d’oracle suivant la distribution de votre linux et sa version, pour que l’installation puisse s’effectuer sans le moindre problème. les fichiers à modifier sont : orapam.ini et oraparamsilent.ini et se trouvent dans le répertoire Disk1/install.
Pour assurer la reconnaissance de votre distribution, il faut l'ajouter dans les versions certifiées.
Pour se faire, ajouter redhat-9 ou mandrake-9.2 selon votre distribution comme pour obtenir les résultats suivant :

Pour Redhat 9
Linux=redhat-2.1,UnitedLinux-1.0,redhat-3,redhat-9
Pour Mandrake 9.2
Linux=redhat-2.1,UnitedLinux-1.0,redhat-3,mandrake-9.2
Ensuite il faut définir cette nouvelle version en ajoutant une section supplémentaire avant la balise [IMAGES] :

Pour Redhat 9
[Linux- redhat-9-optional] TEMP_SPACE=80 SWAP_SPACE=150 MIN_DISPLAY_COLORS=256
Pour Mandrake 9.2
[Linux-mandrake-9.2-optional] TEMP_SPACE=80 SWAP_SPACE=150 MIN_DISPLAY_COLORS=256
Vous pouvez télécharger les exemples de ces fichiers :
Pour Redhat 9 : orapam.ini et oraparamsilent.ini
Pour Mandrake 9.2 : orapam.ini et oraparamsilent.ini

Maintenant, modifions les pré-requis pour intégrer les spécificités des deux distributions.
Désormais c'est le fichier Disk1/stage/prereq/refhost.xml du CD qu'il va falloir modifier. Ce fichier permet de confirmer les prérequis lors de l’installation de oracle 10g . Les modifications a apporter seront un ajout de bloc de balise xml . le bloc doit être encadrer par les balises OPERATING_SYSTEM.
Placez ce bloc de préférence à la fin de la liste des OS. Inspirez-vous des exemples du fichier avec les valeurs suivantes :

Balise RedHat 9 Mandrake 9.2 Désignation
VERSION VALUE= 9 9.2 Numéro de version générique de votre Linux
ARCHITECTURE VALUE= x86 x86 Votre type de processeur
NAME VALUE= Linux Linux Le nom de votre OS obtenue par uname -a
VENDOR VALUE= mandrake mandrake Le nom de votre distributeur Linux
GLIBC VALUE= 2.3.2-11.9 2.3.2-14mdk la version de votre package glibc
PACKAGE NAME="make" VERSION= 3.79.1-17 3.80-5mdk la version de votre make
PACKAGE NAME="binutils" VERSION= 2.13.90.0.18-9 2.14.90.0.5-2mdk la version de votre binutils
PACKAGE NAME="gcc" VERSION= 3.2.2-5 3.3.1-2mdk la version de votre gcc
PACKAGE NAME="openmotif" VERSION= 2.2.2-14 Non paramètré la version de openmotif
Balise KERNEL pour Redhat 9
<PROPERTY NAME="semmsl" VALUE="250"/> <PROPERTY NAME="semmns" VALUE="32000"/> <PROPERTY NAME="semopm" VALUE="100"/> <PROPERTY NAME="semmni" VALUE="128"/> <PROPERTY NAME="shmmax" VALUE="536870912"/> <PROPERTY NAME="shmmni" VALUE="4096"/> <PROPERTY NAME="shmall" VALUE="2097152"/> <PROPERTY NAME="shmmin" VALUE="1"/> <PROPERTY NAME="shmseg" VALUE="10" /> <PROPERTY NAME="filemax" VALUE="65536"/> <PROPERTY NAME="VERSION" VALUE="2.4.20-8"/>
Balise KERNEL pour Mandrake 9.2
<PROPERTY NAME="semmsl" VALUE="250"/> <PROPERTY NAME="semmns" VALUE="32000"/> <PROPERTY NAME="semopm" VALUE="100"/> <PROPERTY NAME="semmni" VALUE="128"/> <PROPERTY NAME="shmmax" VALUE="536870912"/> <PROPERTY NAME="shmmni" VALUE="4096"/> <PROPERTY NAME="shmall" VALUE="2097152"/> <PROPERTY NAME="shmmin" VALUE="1"/> <PROPERTY NAME="shmseg" VALUE="10" /> <PROPERTY NAME="filemax" VALUE="65536"/> <PROPERTY NAME="VERSION" VALUE="2.4.22"/>
la commande uname -r permet de retrouver la valeur de la version indiquée si dessus.
Voici les exemples de fichier pour Redhat 9 et Mandrake 9.2
Ici, le système est fin prêt, l'installation peut réellement commencer.

Installation d'Oracle Database 10g

Désormais toutes les étapes préliminaires sont effectuées, il est temps de lance l'installer.
Exécuter la commande xhost + afin de permettre l'exécution des programmes sous X Windows et connectez-vous à l'utilisateur oracle créé au point 3.4.d.
Lancer l'installation :

Balise KERNEL pour Mandrake 9.2
su - oracle cd /Disk1 ./runInstaller
Les vérifications de l'installer s'éxécute donnant un résultat ressemblant à ceci :

Balise KERNEL pour Mandrake 9.2
[oracle@monserver Disk1]$ ./runInstaller Starting Oracle Universal Installer... Checking installer requirements... Checking operating system version: must be redhat-2.1, UnitedLinux-1.0, redhat-3 or redhat-9 Passed All installer requirements met. Checking Temp space: must be greater than 80 MB. Actual 12366 MB Passed Checking swap space: must be greater than 150 MB. Actual 2314MB Passed Checking monitor: must be configured to display at least 256 colors. Actual 16777216 Passed Preparing to launch Oracle Universal Installer from /tmp/OraInstall2004-02-29_08-26-40AM. Please wait ... [oracle@monserver Disk1]$ Oracle Universal Installer, Version 10.1.0.2.0 Production Copyright (C) 1999, 2004, Oracle. Tous droits réservés.

7. Déroulement de l'installation

Lancement de runInstaller
Lancement de runInstaller
Lancement de runInstaller
Page d'acceuil
Ici il suffit de cliquer sur le bouton Suivant pour continuer. Néanmoins c'est par cette écran qui est possible par la suite de voir les composants installés, installer un autre produit ou désinstaller des composants.
Lancement de runInstaller
Choix des répertoires
Choisisez le répertoire inventaire : répertoire dans lequel les choix d'installation seront sauvegardés (cf. 3.4.c).

Alerte orainstRoot.sh
Alerte : exécution orainstRoot.sh
Connectez-vous root dans une nouvelle session et lancez /u01/app/oracle/oraInventory/orainstRoot.sh.
Quand le script sera terminé vous pourrez revenir à l'installation.
Emplacement des fichiers
Définition de l'emplacement des fichiers
La source représente le fichier product.xml sur le disque d'installation alors que la destination représente le nom et l'emplacement du répertoire d'installation identifier après installation par la variable d'environnement ORACLE_HOME (cf. 3.4.c).

Fichiers présents dans ORACLE_HOME
Alerte si ORACLE_HOME contient des fichiers
Type d'installation
Choix du type d'installation
Recherche des dépendances
Recherche des dépendances
Type de base
Choix du type de base
Selon le choix, Oracle orientera le paramétrage de la base d'exemple plutôt vers des stratégies optimisant la lecture (Data Warehouse) ou plutôt l'éciture (transactions), ou appliquera simplement un paramétrage type. L'option avancé vous permet de paramétrer vous même la base mais cela peut être fait de toute manière après l'installation.
Nom et jeu de caractères de la base
Nom et jeu de caractères de la base
EM Grid Control
Installation de EM Grid Control (anciennement OMS) ou classique
Options de stockage
Choix des options de stockages : datafiles, ASM ou Raw devices
Paramétrage des sauvegardes
Paramétrage des sauvegardes
Mots de passe
Définition des mots de passe
Récapitulatif de l'installation
Récapitulatif de l'installation
Installation en cours
Installation en cours...
Assistant de configuration
Assistants de configuration automatique
Création de la base
Création de la base de données
Fin de la création de base
Compte-rendu de la création de la base
Rappel : root.sh
Alerte : exécution de root.sh
Comme indiqué : connectez-vous root dans une nouvelle session et lancez /u01/app/oracle/product/root.sh.
Quand le script sera terminé vous pourrez revenir à l'installation.
Fin d'installation
Fin d'installation : notez les adresses web des différents outils
Confirmation de sortie
Confirmation de sortie de runInstaller

8. Félicitation !

Ca y est Oracle est installé, ne reste plus qu'à vérifier. Pour se faire commencer à relancer le systéme en exécutant la commande reboot.
Le système se relance, connectez-vous avec le compte oracle et ouvrez une fenêtre de terminal.
Démarrez le listener : lsnrctl start. Puis la commande oraenv pour lancer l’instance oracle (ORACLE_SID). Connectez-vous a sqlplus en lançant la commande sqlplus / "as sysdba "
Dans SQL*Plus, démarrez la base en tapant : startup. La base de donnée est ouverte... ouf... on tient le bon bout.

Désormais, il ne vous reste plus qu'à tester les adresses données en fin d'installation comme http://localhost:5560/isqlplus/ pour lancer isqlplus ou http://localhost:5500/em/ pour Enterprise Manager et découvrir les nombreux outils et subtilités d'Oracle 10g.


Remerciements

Merci à www.developpez.com et aux rédacteurs de la rubrique SGBD pour m'avoir offert l'espace suffisant pour vous faire partager ce document qui, je l'espère, vous sera d'une grande aide pour débuter dans l'administration d'Oracle 10g.



Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2005 Denisys. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.

Contacter le responsable de la rubrique SGBD & SQL